Projets completées

BioTalent Canada, à travers sa compréhension de la bioéconomie, son expertise et ses connaissances en matière de recherche et de ressources humaines (RH), a pu élaborer des solutions, des produits et des services de RH nouveaux et novateurs qui profitent au Canada, à la bioéconomie, ainsi qu'aux sociétés et aux organismes qui la composent. Grâce à son savoir-faire et à sa solide réputation, BioTalent Canada a mené à bien des projets nouveaux qui renforcent sa position en tant que source d'information incontournable en matière de projets et de solutions de RH pour la bioéconomie canadienne, et qui consolident l'industrie sur le marché mondial. Les projets et les solutions de BioTalent Canada tirent parti des résultats des projets antérieurs dans le but de stimuler l'industrie.

Ces projets, aux étapes complexes, couvrent un ensemble d'initiatives de RH dans les domaines suivants :

Pour de plus amples renseignements concernant les projets en cours de BioTalent Canada, nous vous invitons à consulter la page « Nos projets en cours ».


Projets en matière d'information sur le marché du travail

Faire la promotion de la biotechnologie auprès des femmes et leur permettre de s’épanouir dans ce domaine
Du 1er janvier 2014 au 31 décembre 2017

Besoins de l’industrie : Bien que 60 % des diplômés canadiens de niveau postsecondaire en physique et en sciences de la vie soient des femmes, l’étude sur le marché du travail intitulée Séquençage des données et réalisée en 2013 a montré que le nombre des entreprises en biotechnologie qui embauchent des femmes a baissé de 11,5 % au cours des cinq dernières années, ce qui représente une perte considérable de personnes talentueuses. Ainsi, dans la mesure où la pénurie de main-d’œuvre qualifiée et la difficulté de trouver des personnes de talent continuent de nuire à l’essor de l’industrie, le fait de faire la promotion de la bioéconomie auprès des femmes et de leur permettre de faire carrière dans ce domaine constituera un moyen de combler ces lacunes.

Le projet a tiré profit du modèle de réseau établi par Women in Bio, un organisme international de réseautage destiné aux femmes du secteur de la biotechnologie, qui a ouvert avec succès un bureau à Montréal et assurera le soutien continu à long terme des réseaux. En collaboration avec les partenaires associés au projet, BioTalent Canada a procédé à une évaluation des besoins visant à recenser les principales difficultés, notamment sur le plan institutionnel, qu’éprouvent les femmes désireuses de s’intégrer à la bioéconomie, et à les aider à les surmonter. L’organisme a constitué des réseaux locaux à Vancouver, à Toronto, et à Charlottetown avec lesquels les femmes et les intervenants pourront travailler à l’élaboration de plans d’action sectoriels. Les stratégies à mettre en œuvre dans le cadre de ces plans locaux pourraient comprendre une révision des politiques en matière de ressources humaines et un volet mentorat. En savoir plus

Résultats : Aller au-delà des limites – Faire la promotion de la biotechnologie auprès des femmes et leur permettre de s’épanouir dans ce domaine

Financé en partie par le ministère de la Condition féminine Canada du gouvernement du Canada. 

[Haut]


Information sur le marché du travail en 2013
(Étude de référence sur le marché du travail de la biotechnologie)

Avril 2012 à juillet 2013

Besoins de l’industrie : étant donné le dynamisme et l'évolution rapide de cette industrie, il est essentiel de comprendre la nature changeante du marché du travail afin de déterminer si les besoins primordiaux en compétences sont satisfaits et de tenir à jour l'information sur le marché du travail. Cela aidera BioTalent Canada à satisfaire aux besoins en pleine évolution des RH de l'industrie. Plus particulièrement, BioTalent Canada mène une nouvelle étude d'information sur le marché du travail afin de rassembler les données actuelles sur la taille du secteur, sa composition et son influence. 

Projet antérieur : « Information sur le marché du travail de l'industrie de la biotechnologie en 2007 ».

Objectifs :

  1. Mener une étude exhaustive d'information sur le marché du travail de l'industrie de la biotechnologie, qui intègre une décomposition des données par région, par exemple : les fonctions en biotechnologie, les niveaux d'emploi, les postes vacants, les prévisions professionnelles, les données salariales, la description des fonctions principales et émergentes et l'identification des domaines de compétences cruciaux.
  2. Élaborer des conseils et un plan d'action pour les intervenants de l'industrie qui les aideront à interpréter et utiliser les résultats de l'étude. 

Résultats :

Du talent, des possibilités - Faciliter l’entrée des nouveaux arrivants dans la bioéconomie canadienne - See more at: http://www.biotalent.ca/fr/rapports-pr%C3%A9c%C3%A9dents#sthash.HHvx9IxS...

 

Ce projet est financé par le Programme des conseils sectoriels du gouvernement du Canada. 

[Haut]


Bioénergie / biocarburants / analyses situationnelles de l'industrie
Janvier 2009 - Octobre 2009

Besoins de l'industrie : avec le récent essor des sous-secteurs de la bioénergie, des biocarburants et de la biotechnologie industrielle, les employeurs recherchent des candidats talentueux et qualifiés qui sauront renforcer leurs capacités. Les chercheurs d'emploi qui souhaitent entrer sur le marché du travail doivent se familiariser avec les exigences des employeurs.

Projet antérieur : « Information sur le marché du travail pour l'industrie de la biotechnologie ».

Objectif : cerner les exigences des employeurs en matière de nouveaux talents, fournir un aperçu global de l'industrie et examiner de quelle manière son essor influe sur les ressources humaines au Canada.

Résultats : publication du rapport « Créer des possibilités - Les besoins en ressources humaines dans les sous-secteurs de la bioénergie, des biocarburants et de la biotechnologie industrielle ».

Les conclusions du rapport ont conduit à l'élaboration du projet « Transfert des compétences en biofabrication » dont l'objectif est de pallier la pénurie de main-d'œuvre dans ce domaine.

Ce projet a été financé par le Programme des conseils sectoriels du gouvernement du Canada. 

[Haut]


Information sur le marché du travail pour l'industrie de la biotechnologie
Mars 2007 - Janvier 2009

Besoins de l'industrie : pour pouvoir répondre efficacement aux besoins de l'industrie en matière de RH, il s'avérait nécessaire de dresser un profil complet du marché du travail de la biotechnologie canadienne.

Objectif : recueillir de l'information sur le marché du travail de la bioéconomie afin de cerner les tendances en matière de ressources humaines stratégiques pour la bioéconomie canadienne et d'élaborer des outils de gestion de RH répondant aux besoins des petites et moyennes entreprises.

Projet antérieur : « La portée de l'industrie de la biotechnologie aujourd'hui ».

Rapports, produits et services découlant de ce projet :

Ces rapports statistiquement significatifs ont servi de base pour mener à bien « l'étude de référence sur le marché du travail de la biotechnologie » et le projet « bioénergie / biocarburants / analyses situationnelles de l'industrie ».

Ce projet a été financé par le Programme des conseils sectoriels du gouvernement du Canada.

[Haut]


Étude de faisabilité pour les groupes autochtones
Octobre 2007 à mars 2008

Besoins de l'industrie : de l'agriculture à la foresterie en passant par la santé et les sciences de la vie, ces domaines sont autant de secteurs prometteurs dans une bioéconomie en plein essor. Ils ont en commun de pouvoir améliorer la qualité de vie des Canadiens et de contribuer à la prospérité du pays, notamment des communautés autochtones.

Objectif : aider les communautés autochtones canadiennes à intégrer le marché du travail de la bioéconomie.

Rapport final : « Combler le fossé - Offrir des occasions d'entrer dans l'industrie de la bioéconomie aux Autochtones du Canada ».

Ce projet a été financé par le Programme des conseils sectoriels du gouvernement du Canada.

[Haut]


La portée de l'industrie de la biotechnologie aujourd'hui
Octobre 2006 - Mai 2007

Besoins de l'industrie : constituer une réserve de professionnels talentueux, compétents et qualifiés est essentiel pour favoriser la réussite de la bioéconomie. Pourtant, de nombreuses régions du Canada manquent de professionnels qualifiés dans les biotechnologies. Jusque-là, aucune recherche n'avait été menée pour recueillir de l'information sur le marché du travail afin de guider les décisions prises par les décideurs en matière de stratégies de ressources humaines.

Objectif : obtenir un aperçu de la situation actuelle du marché du travail de la biotechnologie canadienne. Ce projet fournit des renseignements sur les secteurs ayant recours aux biotechnologies, sur les différentes professions existantes, sur le nombre d'emplois requis estimé par secteur et sur les tendances émergentes au sein de la bioéconomie. Les emplois proposés doivent favoriser en priorité le développement des compétences.

Rapports finaux :

Ces conclusions ont servi de base pour mener à bien les projets « Information sur le marché du travail de la biotechnologie » et « Profils de compétences ».

Ce projet a été financé par le Programme des conseils sectoriels du gouvernement du Canada.

[Haut]


Analyse de l'environnement des professionnels formés à l'étranger dans le secteur de la biotechnologie
Juillet 2006 à novembre 2006

Besoins de l'industrie : à l’instar de bon nombre d’industries, les professionnels formés au Canada ne peuvent, à eux seuls, combler la demande de professionnels au sein du secteur de la biotechnologie. Pour atteindre sa productivité maximale, notre industrie doit se tourner vers les nombreux scientifiques, chercheurs, techniciens et autres professionnels talentueux formés à l'étranger et appartenant tous à la population canadienne, composée d'immigrants venus du monde entier.

Projet antérieur : « Cours en ligne sur les compétences essentielles ».

Objectif : obtenir une meilleure connaissance des besoins des employeurs canadiens en biotechnologie et de la multitude de professionnels formés à l'étranger (PFE) cherchant du travail dans le secteur. Ce projet a permis de recueillir de l'information sur le marché du travail et de former des groupes de discussion constitués d'employeurs et de professionnels formés à l'étranger afin d'aborder les questions relatives au recrutement des PFE, à leur intégration au marché du travail et aux moyens à mettre en place pour les inciter à rester.

Rapport final : « Reconnaître le talent. Les professionnels formés à l’étranger : des compétences qui s’intègrent à une bioéconomie dynamique ».

Les conclusions de ce rapport ont permis de mettre en œuvre de nouvelles méthodes visant à encourager l’entrée dans le secteur de la biotechnologie de professionnels formés à l’étranger grâce au projet « Développement des compétences en milieu de travail des professionnels formés à l'étranger ».

Ce projet a été financé par le Programme de reconnaissance des titres de compétences étrangers du gouvernement du Canada.   

[Haut]


Projets visant à intégrer les professionnels formés à l'étranger au marché du travail

Possibilités de réorientation de carrière pour les professionnels de la santé formés à l’étranger
Du 24 février 2014 au 30 avril 2016

Besoins de l’industrie : BioTalent Canada a mené une étude statistiquement significative auprès d’entreprises de la bioéconomie établies partout au Canada. Cette étude, dont les résultats ont été publiés en septembre 2013, avait pour but de mettre en lumière leurs défis les plus importants en matière de ressources humaines. Les faits saillants de cette étude sont les suivants :

  • 33,2 % des entreprises font face à des pénuries de main-d’œuvre;
  • 40 % des entreprises indiquent que ces pénuries ont une incidence considérable ou majeure sur leur capacité à atteindre leurs objectifs commerciaux;
  • Cependant, seulement 52,1 % des entreprises comptent des professionnels formés à l’étranger parmi les membres de leur personnel (ce qui représente une baisse de 6,7 % par rapport à 2008).

Parmi les entreprises qui ont embauché des immigrants :

  • 51,8 % ont observé une amélioration en matière d’innovation ou de résolution de problèmes au sein de leurs équipes;
  • 43,4 % ont amélioré leur productivité;
  • 28,9 % ont accru leur accès aux marchés national et étrangers;
  • 15,7 % ont profité d’un meilleur accès à des investisseurs ou du capital-risque.

BioTalent Canada a également mené une étude nationale statistiquement significative sur les immigrants nouvellement arrivés au Canada. Les faits saillants de cette étude, dont les résultats ont été publiés en novembre 2013, sont les suivants :

  • 56,8 % des immigrants interrogés étaient sans emploi;
  • Le taux de chômage parmi les immigrants possédant des compétences en recherche clinique et préclinique variait entre 44,6 % et 54,5 %;
  • Les perspectives d’emploi étaient la principale raison de leur venue au Canada;
  • Le principal obstacle auquel les immigrants devaient faire face à leur arrivée au Canada était d’obtenir un emploi stable dans leur domaine de spécialisation.

Objectif : Ce projet a fourni aux professionnels formés à l’étranger la possibilité d’exercer une profession autre que les professions médicales traditionnelles (p. ex., médecin, chirurgien, vétérinaire, infirmier ou pharmacien) en leur permettant de mettre à profit leurs compétences dans des emplois liés aux sciences au sein de la bioéconomie canadienne.

BioTalent Canada a préalablement établi une base de données de compétences polyvalentes pour les médecins, les chirurgiens, les infirmiers et les vétérinaires, compétences qui sont transférables dans l’un des 46 postes proposés au sein de la bioéconomie canadienne. BioTalent Canada élargira cette base de données pour y inclure les compétences polyvalentes des pharmaciens. En savoir plus

Résultats : Ouvrir la voie – Faciliter le cheminement de carrière des nouveaux arrivants dans la bioéconomie canadienne

 

Financé par le gouvernement du Canada dans le cadre du Programme reconnaissance des titres de compétence étrangers.

 

[Haut]


Concepteur de CV interactif pour la bio-économie canadienne
février 2013 à mars 2013

Besoins de l’industrie : D’un pays à l’autre, les techniques de recrutement ou de recherche d’emploi peuvent varier considérablement. Dans certains pays, on doit inclure une photo ainsi que des données telles que l’âge, l’état civil et toutes sortes de données personnelles.  Au Canada, par contre, rien de tout cela n’est prévu. Les employeurs s’intéressent exclusivement  à la formation et l’expérience professionnelle d’un candidat. Les professionnels formés à l'étranger (PFE) ne connaissent pas toujours ces différences : chez BioTalent Canada nous en sommes conscients. Nous avons abouti à ce constat grâce à notre expérience  et suite aux diverses situations anecdotiques venant de l’industrie, des agences de recrutement et d’aide aux immigrés : les PFE ont besoin d’orientation pour réaliser leur CV en arrivant au Canada.

Souvent, les employeurs n’ont pas le temps de parcourir des centaines de CV pour dénicher le candidat qui possède les compétences précises  dont ils ont besoin. Il leur faut des solutions rapides pour trouver la bonne personne avec les bonnes aptitudes pour intégrer leur équipe. À savoir : un outil de recherche des talents.

Objectifs :

  1. Créer un outil afin de concevoir un CV basé sur les compétences recherchées dans le secteur de la biotechnologie, afin de permettre aux PFE d’identifier les capacités dont ils disposent, et de leur faciliter la mise en forme des informations dans un CV qui répond aux besoins de la bio-économie canadienne.
  2. Développer un outil de recherche de talents axé sur les compétences recherchées par les employeurs de la bioéconomie, leur permettant de trouver facilement les personnes qui possèdent les capacités spécifiques qu’ils cherchent. 

BioTalent Canada créera un concepteur de CV biotechnologie en ligne permettant aux PFE d’identifier et présenter leurs capacités dans un format qui correspond aux attentes de l’environnement de travail de la bioéconomie canadienne.

Cet outil permettra également aux employeurs de consulter les CV des demandeurs d'emploi afin de trouver efficacement les talents avec les compétences requises pour leur entreprise ou organisation.
 

Produits qui en résulteront:

Financé par le gouvernement du Canada dans le cadre du Programme reconnaissance des titres de compétence étrangers.

 

[Haut]


Programme de reconnaissance des biocompétences
(Compétences au travail – Phase II)

Mai 2009 - Mars 2013

Besoins de l'industrie : en 2007, BioTalent Canada a analysé l’environnement des professionnels formés à l’étranger (PFE) dans le secteur canadien de la biotechnologie. En sont ressortis les quatre impératifs suivants pour être en mesure d’exploiter les talents de ces professionnels :

  1. une expérience de travail au Canada;
  2. une maîtrise de l’anglais et une bonne intégration culturelle dans le milieu de la biotechnologie;
  3. une reconnaissance pratique des compétences et une validation des acquis professionnels;
  4. la mise en place d’un intermédiaire pour établir un lien entre les employeurs et les employés 

Projets antérieurs :

  • Développement des compétences en milieu de travail pour les professionnels formés à l'étranger
  • Profils de compétences I et II
  • Transfert international des compétences médicales
  • Transfert des compétences des technologues de laboratoires médicaux

Objectifs :

  1. Élaborer un programme de reconnaissance des compétences des professionnels formés à l'étranger grâce auquel il sera possible de gérer les pénuries de compétences dans le secteur de la bioéconomie canadienne.
  2. Encourager ces professionnels et l'industrie à utiliser ce programme par le biais d'activités externes.

Produits et services découlant de ce projet :

Ce projet est financé par le Programme de reconnaissance des titres de compétences étrangers du gouvernement du Canada.

[Haut]


Outils conçus pour permettre l'intégration sur le marché du travail des bioprofessionnels formés à l’étranger 
Janvier 2010 à février 2012

Besoins de l'industrie : au cours des recherches qui ont mené au rapport intitulé « Reconnaître le talent », nous avons mis le doigt sur plusieurs impératifs nécessaires à l'intégration au marché du travail de professionnels talentueux formés à l’étranger (PFE) :

  1. une expérience de travail au Canada;
  2. une maîtrise de l’anglais et une bonne intégration culturelle dans le milieu de la biotechnologie;
  3. une reconnaissance pratique des compétences et une validation des acquis professionnels;
  4. la mise en place d’un intermédiaire pour établir un lien entre les employeurs et les employés potentiels de la bioéconomie.

Projets antérieurs :

  • « Analyse de l'environnement des professionnels formés à l'étranger dans le secteur de la biotechnologie »
  • « Soutien linguistique et orientation vers le secteur de la biotechnologie »

Objectif : élaborer des outils en ligne destinés aux employeurs et aux professionnels formés à l'étranger afin de favoriser l'intégration des PFE et de leur offrir des cours de soutien linguistique spécifiques à la bioéconomie. Ce projet fait également le lien entre ces outils et les ressources existantes et offre aux employeurs et aux PFE un aperçu complet des ressources à leur disposition.

Ce projet a été financé par le Programme de reconnaissance des titres de compétences étrangers du gouvernement du Canada.   

[Haut] 

esoins de l'industrie : en 2007, BioTalent Canada a analysé l’environnement des professionnels formés à l’étranger (PFE) dans le secteur canadien de la biotechnologie. En sont ressortis les quatre impératifs suivants pour être en mesure d’exploiter les talents de ces professionnels :

  1. une expérience de travail au Canada;
  2. une maîtrise de l’anglais et une bonne intégration culturelle dans le milieu de la biotechnologie;
  3. une reconnaissance pratique des compétences et une validation des acquis professionnels;
  4. la mise en place d’un intermédiaire pour établir un lien entre les employeurs et les employés potentiels de la bioéconomie.

Projet antérieur : « Analyse de l'environnement des professionnels formés à l'étranger dans le secteur de la biotechnologie ».

Objectifs :

  • reconnaître les compétences individuelles des candidats pour répondre au mieux aux besoins des employeurs, de façon fiable et efficace;
  • permettre la validation rapide des acquis professionnels de candidats talentueux pour faciliter le recrutement;
  • recueillir de l'information continue sur les réserves de talents au sein de la bioéconomie afin d’offrir aux professionnels qualifiés un emploi et une formation adaptés.

Produits découlant de ce projet :

Au cours de ce projet, BioTalent Canada a élaboré un modèle de reconnaissance de compétences mis en œuvre au moyen du Programme de reconnaissance des biocompétences.

 

Ce projet a été financé par le Programme de reconnaissance des titres de compétences étrangers du gouvernement du Canada.   

esoins de l'industrie : en 2007, BioTalent Canada a analysé l’environnement des professionnels formés à l’étranger (PFE) dans le secteur canadien de la biotechnologie. En sont ressortis les quatre impératifs suivants pour être en mesure d’exploiter les talents de ces professionnels :

  1. une expérience de travail au Canada;
  2. une maîtrise de l’anglais et une bonne intégration culturelle dans le milieu de la biotechnologie;
  3. une reconnaissance pratique des compétences et une validation des acquis professionnels;
  4. la mise en place d’un intermédiaire pour établir un lien entre les employeurs et les employés potentiels de la bioéconomie.

Objectif : élaborer des ressources en ligne comprenant des renseignements sur la biotechnologie et sur le marché du travail ainsi que des cours de soutien linguistique destinés aux professionnels formés à l'étranger et aux personnes souhaitant intégrer la bioéconomie. 

Projets antérieurs :

  • « Analyse de l'environnement des professionnels formés à l'étranger dans le secteur de la biotechnologie »
  • « Cours en ligne sur les compétences essentielles »

Ce projet a été financé par le Programme de reconnaissance des titres de compétences étrangers du gouvernement du Canada.   


Cours en ligne sur les compétences essentielles
Avril 2006 - Juin 2008

Besoins de l'industrie : les compétences essentielles sont celles nécessaires au travail, à l’apprentissage et à la vie. Elles se trouvent à la base de l’acquisition de toutes les autres compétences et permettent à chacun d’évoluer au sein de sa profession ainsi que de s’adapter aux changements en milieu de travail. Grâce à une recherche poussée, le gouvernement du Canada ainsi que d’autres organismes nationaux et internationaux ont recensé et approuvé neuf compétences essentielles. On exploite ces compétences dans pratiquement toutes les professions de même que dans la vie quotidienne, et ce, de différentes façons et selon divers niveaux de complexité. Les neuf compétences essentielles sont les suivantes : la lecture, l’utilisation de documents, le calcul, la rédaction, la communication orale, le travail d'équipe, la formation continue, la capacité de raisonnement et l’informatique.


Objectif : deux de ces compétences sont particulièrement essentielles au secteur de la biotechnologie : l'utilisation de documents et la capacité de raisonnement. BioTalent Canada, en partenariat avec l'Université de Guelph, a donc conçu des modules en ligne pour :

  • insister sur l’importance de ces compétences dans le secteur de la biotechnologie;
  • expliquer de quelle manière ces compétences peuvent contribuer à accroître la productivité et la qualité de la main d’œuvre;
  • amener les utilisateurs à réfléchir sur leur propre niveau de compétences essentielles pour la biotechnologie.

Produits découlant de ce projet :

  • Le module BioCritique d’aide au développement de la pensée critique
  • Le module BioDocuments de préparation à l'utilisation de biodocuments

Ces précieux outils ont été conçus dans le but de favoriser l'intégration des professionnels formés à l'étranger au marché du travail de la bioéconomie canadienne et ont permis de définir un cadre pour l'élaboration des cours de LangueBio et de BioTravail.

 

Ce projet a été financé par le Conseil des universités de l'Ontario.

[Haut]


Projets sur le transfert des compétences

Transfert de compétences en fabrication
(Biofabrication)

Décembre 2009 à mars 2013

Besoins de l'industrie : le rapport « Créer des possibilités » de BioTalent Canada souligne le fait que les petites entreprises dans les petites villes ont du mal à attirer et à conserver les travailleurs qualifiés et expérimentés. Persuader les employés de déménager dans les zones rurales est une tâche ardue, particulièrement si les postes disponibles sont très spécialisés puisque cela limite les options alternatives de recrutement en cas de perte de main d'œuvre. Il n'est pas toujours aisé de proposer des salaires suffisamment compétitifs et une grande mobilité. Une des solutions est celle de réorienter des travailleurs qui sont déjà en zone rurale, en les basculant de leur industrie actuelle vers les secteurs de la bioénergie, des biocarburants et de la biotechnologie industrielle. Le bouleversement économique récent a laissé de nombreuses personnes sans emploi dans le secteur de la fabrication : avec l'amélioration des compétences, ces personnes pourraient devenir d'excellents candidats pour un poste dans la bioéconomie. Le défi qui se pose alors aux petites entreprises est celui de trouver les outils et programmes adéquats pour aider ces travailleurs à se réorienter dans le domaine de l'entreprise en question.

Projet antérieur : « Bioénergie / biocarburants / analyses situationnelles de l'industrie ».

Objectifs :                  

  1. Développer et mettre à l’essai un modèle pour réorienter les personnes travaillant dans la fabrication traditionnelle vers la biofabrication.
  2. Développer et mettre à l’essai des outils pour former et évaluer les employés sur le lieu de travail au sujet des bonnes pratiques de fabrication afin d'assurer un processus de transition en douceur; créer les bases pour l'évaluation et le développement des compétences pour les petites et moyennes entreprises de la biofabrication.

Produits et services découlant de ce projet :

Ce projet est financé par le Programme des conseils sectoriels du gouvernement du Canada.

[Haut]


Transfert international des compétences médicales
(Transfert de biocompétences II – spécialistes de la santé)

Novembre 2009 à février 2012

Besoins de l'industrie : les professionnels de la santé formés à l'étranger tels que les physiciens, les vétérinaires ou les infirmiers doivent souvent attendre plusieurs années avant d'obtenir une reconnaissance de leurs titres de compétence. Certains ne l'obtiennent même jamais et se tournent par dépit vers d'autres emplois. Ces professionnels disposent pourtant de solides compétences qui peuvent être transférées à la bioéconomie, où elles sont très recherchées.

Objectif : fournir des ressources pour permettre aux spécialistes de la santé formés à l'étranger, que ce soient ceux qui ont entamé le processus de reconnaissance de leurs titres de compétence ou qui obtiendront bientôt l'autorisation d'exercer par un organisme de réglementation ou bien ceux qui n'ont pas pu les obtenir, d'effectuer un transfert de compétences vers la bioéconomie.

Projet antérieur : « Transfert des compétences des technologues de laboratoires médicaux ».

Produits découlant de ce projet :

Ces produits ont favorisé la reconnaissance et la validation des compétences polyvalentes de professionnels de la santé formés à l'étranger, qui ont ainsi pu les transférer au secteur de la bioéconomie au moyen de l'outil de transfert de biocompétences et du programme de reconnaissance des biocompétences.

Ce projet a été financé par le Programme de reconnaissance des titres de compétences étrangers du gouvernement du Canada.   

[Haut]


Transfert des compétences des technologues de laboratoires médicaux
(Transfert des biocompétences de la SCSLM)

Décembre 2008 à décembre 2009

Besoins de l'industrie : les professionnels des laboratoires médicaux formés à l'étranger doivent souvent attendre plusieurs années avant d'obtenir une reconnaissance de leurs titres de compétence. Certains ne l'obtiennent même jamais et se tournent par dépit vers d'autres emplois. Ces professionnels disposent pourtant de solides compétences qui peuvent être transférées à la bioéconomie, où elles sont très recherchées.

Objectif : permettre aux professionnels des laboratoires médicaux formés à l'étranger, que ce soient ceux qui ont entamé le processus de reconnaissance de leurs titres de compétence par la Société canadienne de science de laboratoire médical (SCSLM) ou bien ceux qui ne l'ont pas obtenue, d'effectuer un transfert de compétences vers la bioéconomie.

Projets antérieurs :

  • « Profils de connaissances en bioéconomie I »
  • « Développement des compétences en milieu de travail pour les professionnels formés à l'étranger »

Produits découlant de ce projet :

Ces produits ont favorisé la reconnaissance et la validation des compétences p

olyvalentes de professionnels des laboratoires médicaux formés à l'étranger, qui ont ainsi pu les transférer au secteur de la bioéconomie au moyen de l'outil de transfert de biocompétences et du programme de reconnaissance des biocompétences. Ce projet a ensuite permis d'élaborer le projet de transfert international des compétences médicales.

 

Ce projet a été financé par le Programme de reconnaissance des titres de compétences étrangers du gouvernement du Canada.   

[Haut]


Renseignements en matière de compétences et aide à l'élargissement de ces compétences

Profils de connaissances II
Février 2009 à janvier 2012

Besoins de l'industrie : l'alliance de la science et des entreprises de la biotechnologie crée des exigences uniques pour les postes du secteur. Les dirigeants et les gestionnaires doivent posséder une expertise technique et les techniciens doivent souvent disposer de compétences entrepreneuriales. Il peut être complexe pour les employeurs de trouver des personnes regroupant l’ensemble des compétences requises pour un poste particulier. Pour ces raisons, les descriptions de poste provenant d’autres sources ne tiennent pas réellement compte des besoins de la bioéconomie.

Objectif : créer des profils de professions uniques pour des postes clés tels que chef de l’assurance de la qualité, chef de la fabrication des biocarburants, chef de la santé animale, chef de projet de la fabrication en sous-traitance, chef des données de recherches cliniques et bioinformaticien.

Projets antérieurs :

  • « Information sur le marché du travail pour l'industrie de la biotechnologie »
  • « Bioénergie / biocarburants / analyses situationnelles de l'industrie »
  • « Profils de connaissances en bioéconomie I »

Produits découlant de ce projet :

  • Nos profils de connaissances en bioéconomie et nos outils récapitulatifs
  • Version 2 de la Trousse d'outils RH BioTalent - mise à jour afin d'inclure un module expliquant comment intégrer les profils de connaissances en bioéconomie aux programmes de RH.

Ces ressources pratiques fournissent des renseignements sur les compétences essentielles à détenir, ainsi que des outils destinés aux employeurs, aux chercheurs d'emploi et aux étudiants aidant à la planification des RH et à l’élargissement des compétences. Les profils de connaissances en bioéconomie font partie intégrante du programme de reconnaissance des biocompétences pour que les personnes qui les utilisent puisent déterminer quelles compétences elles souhaitent voir reconnues par l'industrie.

Ce projet a été financé par le Programme des conseils sectoriels du gouvernement du Canada.

[Haut]


Bioformation
Août 2009 à janvier 2010

Contexte : habituellement, l'apprentissage de la biotechnologie s'effectue dans le cadre de cours de sciences de cycle supérieur ou de cours spécialisés dans les technologies. Or, la biotechnologie ne peut être restreinte à une seule et même discipline scolaire et n'est pas exclusivement réservée aux cycles supérieurs. Les éducateurs ont besoin de ressources pour leur permettre de mettre en place des cours de biotechnologie pour les élèves de la 7e à la 12e année afin de les informer sur les possibilités de carrière qui s'offrent à eux dans ce secteur.

Objectif : concevoir, en partenariat avec le Conseil scolaire du district de Toronto, un continuum d'apprentissage de la biotechnologie afin d'offrir la possibilité aux professeurs de transmettre leur savoir sur la biotechnologie.

Résultat : publication du rapport « Continuum d'apprentissage de la biotechnologie : un outil destiné aux professeurs - Continuum d'apprentissage de la biotechnologie pour les élèves de la 7e à la 12e année ».

Cet outil reconnu définit un cadre destiné aux éducateurs ainsi qu'aux préparateurs de ressources et de programmes d'études pour leur permettre de donner aux étudiants canadiens la possibilité d'approfondir leurs connaissances et leur compréhension des biotechnologies.

Ce projet a été financé par le Programme des conseils sectoriels du gouvernement du Canada.

[Haut]


Profils de connaissances en bioéconomie I
(élaboration des profils de connaissances pour l'industrie de la biotechnologie)

June 2007 to May 2009

Besoins de l'industrie : afin d'exploiter pleinement le potentiel de la bioéconomie canadienne, il est nécessaire de bien comprendre ses besoins en ressources humaines et d'y répondre. L'alliance de la science et des entreprises de la biotechnologie crée des exigences uniques pour les postes du secteur. Les dirigeants et les gestionnaires doivent posséder une expertise technique et les techniciens doivent souvent disposer de compétences entrepreneuriales. Il peut être complexe pour les employeurs de trouver des personnes regroupant l’ensemble des compétences requises pour un poste particulier. Pour ces raisons, les descriptions de poste provenant d’autres sources ne tiennent pas réellement compte des besoins de la bioéconomie.

Objectif : créer des profils de professions uniques pour des postes clés indispensables aux processus de fabrication et de commercialisation tels que président-directeur général, vice-président à la fabrication, spécialiste des affaires réglementaires ou encore agent responsable de la propriété intellectuelle.

Projet antérieur : « La portée de l'industrie de la biotechnologie aujourd'hui ».

Résultats :

Ces outils font partie intégrante du programme de reconnaissance des biocompétences pour que les personnes qui les utilisent puisent déterminer quelles compétences elles souhaitent voir reconnues par l'industrie.

Ce projet a été financé par le Programme des conseils sectoriels du gouvernement du Canada.

[Haut]


Défi BioTalent Sanofi-Aventis
1997 to 2011

Besoins de l'industrie : pour exploiter pleinement leur potentiel, les sociétés du secteur de la biotechnologie doivent pouvoir avoir recours à un ensemble de professionnels talentueux.

Objectif : encourager les élèves du secondaire à se lancer dans une carrière en biotechnologie au moyen de véritables expériences comme le mentorat, la recherche pratique et les concours.

Résultats :

Ce programme a été une réussite et a encouragé de nombreux jeunes talents à se lancer dans une carrière en biotechnologie. Vous trouverez de plus amples renseignements à ce sujet en consultant les rapports : « Faites l'expérience de la biotechnologie - Défi BioTalent Sanofi-Aventis pour former la main-d’œuvre de demain » et « Visages d'avenir - Préparer la prochaine génération des travailleurs de la bioéconomie, un rapport sur les programmes de BioTalent Canada destinés aux jeunes ».

Ce projet a été financé par le Programme des conseils sectoriels du gouvernement du Canada.

[Haut]


Programmes de subvention salariale

Programme Objectif carrière
D’août 2012 à mars 2016

Besoins de l’industrie : Chaque année, des milliers de diplômés talentueux terminent différents programmes postsecondaires dans des domaines directement liés à la bioéconomie, comme la chimie, la biologie, l’agriculture ou la santé chez l’humain. Trop souvent, malheureusement, ces jeunes diplômés n’ont pas les compétences pratiques et la maturité professionnelle nécessaires pour occuper immédiatement les emplois proposés par les sociétés de biotechnologie canadiennes.

Projets antérieurs :

  • Objectif carrière 2005-2008
  • Objectif carrière 2008-2009
  • Objectif carrière 2009-2012

Objectif : Ce projet a offert une expérience de travail pratique à des diplômés de niveau postsecondaire; il leur permettra d’acquérir les compétences nécessaires en biotechnologie (affaires et sciences) dans le cadre de stages, qui leur permettront d’obtenir un emploi permanent et de contribuer à la compétitivité de l’industrie en général. Ce projet a profité à la fois à l’industrie, grâce à l’augmentation du nombre de personnes travaillant dans le secteur de la biotechnologie, et aux entreprises qui la composent, en leur permettant d’augmenter leurs effectifs.

Ce programme de BioTalent Canada connaît un grand succès depuis plusieurs années. Pour en savoir plus à son sujet, consultez les rapports suivants :

Financé par le gouvernement du Canada dans le cadre du Programme des conseils sectoriels. 

[Haut]


Vous pouvez également :