Programme de stages en sciences et technologie – Emplois verts

Les candidatures pour le programme de stages en science et technologie ne sont plus acceptées. Veuillez consulter  la page des programmes pour obtenir des renseignements sur les autres programmes en cours auxquels vous pourriez être admissible. Et pour toute autre question, veuillez contacter [email protected].

Le programme de stages en sciences et technologie – Emplois verts offre des subventions salariales pour améliorer l’employabilité dans le secteur des ressources naturelles lié à l’économie verte.

Grâce à ce programme, les employeurs peuvent :

  • répondre à leurs besoins en personnel en réduisant le risque financier;
  • favoriser la croissance de leur entreprise;
  • embaucher des talents désireux d’utiliser leurs compétences;
  • développer le talent au sein de l’entreprise.

Succès éprouvé

BioTalent Canada coordonne depuis longtemps la mise en œuvre de programmes de placement, aidant les nouveaux candidats à obtenir un emploi en biotechnologie et les employeurs à réduire le coût du recrutement. Depuis 2005, BioTalent Canada a placé plus de 1 637 personnes dans le cadre du programme fédéral Stratégie emploi jeunesse (SEJ), dont 318 grâce au programme Objectif carrière verte et 227 grâce au programme Horizons Sciences. Depuis 2017, pour former des diplômés prêts à l’emploi en bioéconomie, BioTalent Canada a également trouvé des occasions d’apprentissage en milieu de travail à 4 235 étudiants en STIM, en soins de la santé et en administration des affaires de partout au Canada. Pour en savoir plus sur les programmes de subventions salariales de BioTalent Canada et leurs retombées positives, consultez notre dernier rapport Assurer la croissance de la bioéconomie – Pleins feux sur les jeunes. D’autres rapports se trouvent ici.


 

Photo featuring program participant Sarah Battaglia.
Sara Battaglia en action pendant son stage. Lire son récit ici.

« Ma toute première conversation avec mon superviseur de stage portait sur mes objectifs d’apprentissage. Depuis, j’ai profité d’un mentorat et d’un soutien excellents à l’égard de mon perfectionnement professionnel. » – Sara Battaglia

Description du programme

Le Programme de stages en sciences et technologie – Emplois verts assume 80 % du salaire d’un nouvel employé, jusqu’à concurrence de 25 000 $ par année pour un jeune prêt à l’emploi ou de 32 000 $ par année pour un jeune plus éloigné des débouchés .  Les jeunes les plus éloignés des débouchés sont définis comme suit :

  • les jeunes autochtones;
  • les jeunes avec un handicap;
  • les stages dans le Nord (Yukon, Territoires du Nord-Ouest et Nunavut);
  • les communautés rurales (une population de moins de 5 000 personnes et une densité de population de moins de 400 personnes par kilomètre carré);
  • les communautés éloignées (peuplement permanent ou à long terme [5 ans et plus], comprenant au moins dix logements, qui ne bénéficie pas d’un accès routier à longueur d’année).

Ce financement aide les employeurs à embaucher les talents dont ils ont besoin et les jeunes à lancer leur carrière. Les employeurs peuvent accueillir un jeune travailleur débordant d’énergie pour un projet spécial et, à la fin du stage, compter au sein de leur équipe un candidat compétent déjà imprégné de la culture de l’entreprise.

Les ressources naturelles incluent les secteurs de l’énergie, de la foresterie, des minéraux, des métaux et des sciences de la Terre. Consulter une liste des sous-secteurs ici.

Admissibilité

Pour être considéré comme un emploi lié à l’économie verte dans le secteur des ressources naturelles, le poste doit faire partie d’une des deux catégories suivantes :

  1. Emplois exigeant des compétences, des connaissances ou de l’expérience en environnement afin de fournir des produits ou des services qui ont un avantage environnemental. Par exemple :
    • Architectes et planificateurs de l’utilisation du sol qui incluent la durabilité dans leurs concepts, les ingénieurs de la qualité de l’air et les agents de conservation.
  2. Emplois qui ne demandent pas de compétences spécialisées en environnement, mais qui produisent des retombées environnementales positives.

Le participant doit :

  • être un nouvel employé pour l’organisation qui présente la demande de financement;
  • être âgé de moins de 31 ans;
  • être citoyen canadien, résident permanent ou titulaire du statut de réfugié au Canada et être en droit de travailler conformément aux lois et aux règlements fédéraux et provinciaux pertinents.et;
  •  ne pas être un étudiant .

Le poste doit :

  • offrir un stage dans le secteur des ressources naturelles (il n’est pas nécessaire d’être un poste en STIM);
  • offrir une possibilité de travail à temps plein pendant au moins trois mois (toutefois, la priorité sera accordée aux stages de six mois ou plus);
  • offrir un milieu de travail sécuritaire, respectueux, inclusif, exempt de harcèlement, d’abus et de discrimination et conforme à toutes les lois applicables;
  • ne pas être financé par un autre programme fédéral tel que le PARI, Mitacs ou autres;
  • être ajouté à la masse salariale de l’employeur, qui doit prélever les cotisations fédérales et provinciales (RPC, AE, etc.); et
  • répondre à l’une des exigences supplémentaires suivantes :
    • l’expérience de travail offre des possibilités de perfectionnement des compétences et de formation;
    • l’expérience de travail est liée aux intérêts et aux objectifs des jeunes;
    • l’expérience de travail offre un salaire supérieur au salaire minimum;
    • l’expérience de travail offre des possibilités d’avancement.

La participation du candidat au programme doit être approuvée avant le début du stage. Le traitement des demandes peut prendre jusqu’à cinq jours ouvrables.

Pour en savoir plus sur la soumission d’une candidature et les critères d’admissibilité, téléchargez les documents relatifs au dossier de candidature.

Pas certain d’être admissible?

Communiquez avec Colleen au 1 866 243-2472, poste 218, ou à [email protected].


 

Ce programme est réalisé avec le soutien financier de