Le programme de subvention salariale du Fonds d’intégration

Les demandes pour le programme de subvention salariale du Fonds d’intégration ne sont plus acceptées. Veuillez continuer à visiter notre site Web pour les mises à jour du programme.

Partenaire du projet:

Le programme de subvention salariale du Fonds d’intégration permet de financer un salaire jusqu’à concurrence de 13 500 $ afin d’inciter les employeurs de la bioéconomie à recruter, à accommoder et à former un employé atteint d’un handicap.

Le programme de subvention salariale du Fonds d’intégration offre aux employeurs la chance de :

  • répondre à leurs besoins en personnel en réduisant le risque financier;
  • développer leur activité;
  • accéder à un bassin de travailleurs impatients de mettre leurs compétences à profit;
  • former de nouveaux talents au sein de leur entreprise.

Un long historique de succès

BioTalent Canada a par le passé réussi à mettre en œuvre un grand nombre de programmes fédéraux de subvention salariale, destinés à aider les nouveaux talents à obtenir un emploi dans la biotechnologie et à permettre aux entreprises d’amortir les coûts de recrutement.

Depuis 2005, BioTalent Canada a aidé plus de 400 jeunes diplômés en biotechnologie à décrocher un emploi en bioéconomie grâce à Objectif carrière, un autre programme de subvention salariale qui se concentre sur les jeunes diplômés.

Posez-vous la question suivante : que pourrait réaliser mon entreprise avec une subvention salariale de 13 500 $?

Description du programme

Selon le rapport sur le marché du travail de BioTalent Canada, Séquençage des données, l’accès aux capitaux et à une main-d’œuvre qualifiée représente les deux principaux défis du secteur de la biotechnologie. Malgré la difficulté à accéder à une main-d’œuvre qualifiée, seulement 7,6 % des sociétés de la bioéconomie comptent des personnes atteintes d’un handicap parmi leur personnel, un chiffre bien en deçà de celui qu’on observe dans les autres industries.

Le programme de subvention salariale du Fonds d’intégration règle directement ce problème, en remédiant à ce faible taux de personnes en situation de handicap travaillant dans le secteur de la biotechnologie, et ce, grâce à l’introduction d’une subvention salariale destinée à amortir les coûts d’orientation, d’intégration, de formation et d’accommodations.

L’innovation est l’ADN du secteur de la biotechnologie. En tant qu’industrie, la biotechnologie échoue à réaliser son plein potentiel lorsqu’elle omet d’exploiter certains bassins de compétences, comme les personnes atteintes d’un handicap.

 

Financé en partie par le gouvernement du Canada par l’entremise du Fonds d’intégration (FI) pour les personnes handicapées.