Outils carrière > Études sur le marché du travail > Rapport sur les Professionnels Formés à l'Étranger et le Marché de Travail 2013

Rapport sur les Professionnels Formés à l'Étranger et le Marché de Travail 2013

Du talent, des possibilités

Faciliter l’entrée des nouveaux arrivants dans la bioéconomie canadienne

Un complément au rapport Séquençage des donnéesSequencing the Data

C’est par les idées, la collaboration et l’intelligence que les gens, au Canada et ailleurs dans le monde, rendent possibles les découvertes scientifiques. Cela étant, les employeurs du domaine de la biotechnologie canadienne se heurtent à de sérieux obstacles. D’après le rapport Séquençage des données, 33,3 % des employeurs de la bioéconomie font état d’une pénurie de maind’oeuvre et 20 % déclarent ne pas être en mesure de pourvoir les postes qui seront bientôt libérés par un grand nombre de départs à la retraite. Le nombre de professionnels canadiens est insuffisant pour faire face à la pénurie, et le présent rapport intitulé Du talent, des possibilités - Faciliter l’entrée des nouveaux arrivants dans la bioéconomie canadienne montre qu’un certain nombre de professionnels formés à l’étranger (PFE) sont sousemployés au Canada. Par conséquent, recourir à cette source inhabituelle de professionnels talentueux pourrait profiter au domaine de la biotechnologie canadienne, d’autant plus que 51,8 % des employeurs estiment que l’embauche de PFE stimule l’innovation. Toutefois, pour pouvoir trouver un emploi dans la bioéconomie canadienne, les nouveaux arrivants doivent également relever un certain nombre de défis.

BioTalent Canada a interrogé des PFE ayant suivi une formation scientifique, des organismes d’aide à l’établissement des immigrants (OAI) et des établissements d’enseignement postsecondaire de tout le Canada pour comprendre quels sont les services qui s’offrent à ces professionnels et les difficultés qu’ils doivent surmonter pour s’insérer dans la bioéconomie canadienne. Le présent rapport complémentaire résume ces difficultés et met en lumière les divergences qui existent entre les conclusions de l’industrie et la réalité des PFE. Pour les employeurs du domaine de la biotechnologie, les partenaires de BioTalent Canada, les organismes responsables des services d’immigration, les gouvernements municipaux, provinciaux et fédéral, ainsi que les établissements d’enseignement postsecondaire. Les résultats du présent rapport permettront d’aider ces PFE à s’intégrer à la main-d’oeuvre du domaine de la biotechnologie canadienne, une des composantes essentielles de la réussite à long terme d’une industrie dynamique.

Les sociétés faisant appel à des PFE déclarent avoir constaté des améliorations sur le plan de la capacité d’innovation, de la résolution de problèmes, de la productivité et de l’accès aux marchés nationaux et étrangers.

Rapport complet (version flip ou PDF)

Sommaire : les nouveaux arrivants et lemploi les faits

 

BioTalent Canada souhaite remercier tous ceux qui ont pris le temps de participer à cette étude. Sans votre participation il n’aurait pas été possible de réaliser le présent rapport.

 

Remerciements particuliers à nos partenaires majeur et de soutien.

 Partenaire majeur du rapport

 

Partenaires de soutien du rapport

BioBusiness

 

Pour de plus amples renseignements, contactez lmi@biotalent.ca.